SNCF : la fin d'un monopole, le début d'un vrai service ?

Le 14.12.2021

SNCF : la fin d'un monopole, le début d'un vrai service ?

Les monopoles tombent les uns après les autres. Après celui des taxis, de la RATP, celui de la SNCF est en train de sauter. Sans pour autant sauter dans l'inconnu.

A chaque fois les acteurs qui grignottent les parts de marché amènent une qualité de service supplémentaire, en tirant le traitement du passager par le haut.

Certes les réglementations protectrices calment les ardeurs de certains au bénéfice encore du client.

L'ouverture à la concurrence permet certes de perdre des parts de marché comme par exemple sur la ligne Paris Milan avec Trenialia qui va proposer des tarifs très attractifs, avec une qualité de service bien supérieure, notamment pour les sièges et la restauration, mais elle permet aussi à la SNCF de se lancer dans d'autres pays comme en Espagne avec son Ouigo et son million de passagers transportés dans l'année.

Tout ceci fait penser à la concurrence entre les anciens taxis et les nouveaux vtc, avec des tarifs ultra intéressants mais au détriment de la rentabilité et des salaires des cheminots.

D'ailleurs, un préavis de grève est déposé pour les vacances de Noël pour une revalorisation salariale.