Train vs Avion : qui a les plus beaux jours devant lui ?

Le 22.11.2021

Le débat est souvent faussé, d’une part parce que l’on prend une moyenne de l’ensemble des émissions de l’aviation intérieure (que l’on compare avec celle du TGV français et d’autre part parce que les infrastructures ferroviaires ne sont pas prises en compte dans les calculs.. L'éco-comparateur du site Internet de la SNCF vise à sensibiliser les consommateurs au problème des émissions de gaz à effet de serre, pour 25% liés au transport en France.

Le train peut-il remplacer l'avion ?

Aujourd’hui, seulement 8% des trajets terrestres s’effectuent en train dans l’Union Européenne. Pour favoriser les voyages en train, d’importants investissements sont à prévoir. La première mesure à prendre est de développer le réseau de trains à grande vitesse. En effet, ces trains font mieux que les avions sur les trajets inférieur à 800 km. Ils transportent leurs passagers jusqu’aux centres-villes alors que les aéroports se situent en périphérie. Il existe des lignes internationales comme l’Eurostar mais elle sont encore rares.L’urgence climatique requiert une diminution rapide et réelle de l’impact du transport aérien sur le climat. Le Réseau Action Climat appelle donc les sénateurs, les députés et le Gouvernement à mettre en œuvre dès à présent la proposition de la Convention Citoyenne pour le Climat, et à travailler à un élargissement progressif de la fermeture des lignes aériennes au-delà de 4h. Le Réseau Action Climat recommande également aux opérateurs ferroviaires et aériens de généraliser l’offre combinée “Train + Air” afin de faciliter les voyages en correspondance.

Etude point par point :

- Pollution diverses : difficile de départager

D'une manière générale, il faut savoir que sur une distance équivalente, l'avion émet en moyenne 30 fois plus de CO2 que le train. Le train quand à lui détruit à chaque construction de trafic ferroviaire de nombreux hectares de campagne et forêt. Ces destructions pâtissent aux récoltes agricoles qui se réduisent mais aussi à la nature qui est saccagée par tous ces rails. De plus, le train dégagent des nuisances sonores sur l’ensemble du réseau dès son passage à contrario de l’avion dont ces nuisances sont limités à un périmètre autour des aéroports.

- Confort et service à bord : avantage au train

En avion, l’espace est optimisé mais limité. Sur une partie des compagnies les collations sont en supplément. De plus, se dégourdir les jambes reste compliqué entre les petits couloirs de l’avion à contrario du train. Sont mis à disposition la voiture-bar et peuvent se déplacer n’importe où à n’importe quel moment. De plus en plus de train dispose de WIFI et de prises électrique.

-Sécurité : avantage à l’avion

En aéroport un contrôle systématique des bagages et des passagers, contrairement à la gare ou rares sont les contrôles de billets, de bagages, d’identité et de sécurité. De plus, l’avion a été déclaré comme le mode de transport le plus sur.

- Bagages : avantage au train

Le train ne limite si le poids ni la taille du bagage, contre une taille très limité et un poids strict à ne pas dépassé (contre des frais). De plus, dans le train les extras sont autorisés (vélos, ski, planche nautique …) sans suppléments. Tandis qu’en avion les bagages supplémentaires, hors dimension ou plus lourd sont facturés entre 30€ et 70€.

- Ponctualité : avantage au train

Les vols intra-européens d'Air France affichaient en 2019 un taux de ponctualité de 79,92 %. Côté rail, en moyenne 91 % des trains sont arrivés à l'heure en 2017.

- Empreinte de carbone : avantage train

Une chose est sûre : pour la longue distance, le train est le moins polluant des moyens de transport en commun. Pour un trajet de 1000 km (par exemple un Paris-Rome ou un Paris-Berlin), chaque passager émet l'équivalent de 2,4 kg de CO² en train à grande vitesse contre 230 kg en avion.

Après réflexion …

Conclusion : l’avion pour la rapidité, le train pour le confort.Le train convient mieux aux séjours itinérants et aux voyageurs qui n'ont pas de contrainte de temps. S'il reste globalement assez coûteux, il offre un confort propice à la détente, s'arrête dans les centres-villes et dessert des régions inaccessibles par les airs.Depuis la France, la plupart des grandes villes européennes sont accessibles en deux heures de vol. Idéal pour un city-trip de deux à quatre jours. La guerre des prix à laquelle se livrent les compagnies aériennes rend les vols accessibles à tous les budgets.Le train est donc préférable. Cependant l'avion répond à des contraintes auxquelles le train ne peut faire face comme les trajets très rapides et de longue distances. Parfois ils peuvent même être complémentaires. Notamment avec l’exemple de l’aéroport Paris CDG excentré qui dispose aussi d’une gare TGV qui permets de rejoindre des plus petites villes inaccessible pour les avions.