Télétravail, une baisse de CO2 loin d'être automatique

Le 15.01.2021

On pourrait penser que le télétravail n’a que des effets positifs quant à la réduction des émissions de CO2.

En effet les déplacements sont par définition supprimés. Pourtant, si le télétravail permet une réduction jusqu’à 31% des émissions de CO2, celles-ci peuvent augmenter de 52%, selon ses nouvelles habitudes.

Les 271kg équivalent CO2 par an et par poste économisés sont impactés par 4 mécanismes dont les incidences peuvent aussi bien être positives que négatives :

1. Des étapes du trajet domicile-bureau maintenus (école, poste…)

2. Des déplacements supplémentaires (courses, sport…)

3. Des flux vidéos + importants (visio-conférence)

4. Des consommations énérgétiques supérieurs (chauffage, lumière, pc…)

Téléchargez l’étude de l’ADEME en cliquant ici