Rebond des émissions de CO2 après une chute historique.

Le 12.03.2021

Rebond des émissions de CO2 après une chute historique.

L’an dernier en raison de la pandémie de Covid19, on enregistrait le plus faible taux d’émissions de CO2 depuis la seconde guerre mondiale. Mais déjà en décembre 2020, ces émissions était déjà 2% plus importantes qu’en décembre 2019.

Ayant encore un pied dans cette crise, les multiples mesures mondiales (confinements, fermeture des commerces etc.) n’auront contribué qu’à une faible baisse du taux de CO2.


Le retour des « Etats pollueurs »
Dans l’ensemble, le ralentissement économique a permis aux émissions de reculer de 5,8%. Mais après plusieurs mois à l’arrêt, la Chine, principal pays émetteur de gaz à effet de serre a relancé sa production entrainant ainsi le retour des émissions de CO2 dont les chiffres ont rapidement grimpé.
Mondialement, de nombreux pays ont été déconfinés participant ainsi au retour du gaz à effet de serre qui s’était estompé durant quelques mois. Ce sont nos utilisations quotidiennes qui sont responsables de la création de ce gaz : chauffage, voiture ou encore production usines.

Tout reste à faire ?
Le directeur exécutif de l’AIE affirmait que « le rebond des émissions de CO2 dans le monde à la fin de l'année dernière représente un sérieux avertissement sur le fait que n'avons pas fait assez pour accélérer la transition vers les énergies propres à travers le monde ».


Il semblerait que l’année 2021 ne soit pas l’année du renouveau. Certaines utilisations quotidiennes nous étant vitales, il est difficile de s’en détacher.
Pourtant il est encore temps d’agir en mettant en place des actions environnementales et climatiques plus ambitieuses et des alternatives écologiques plus marquées. Profiter de la situation lorsque les chiffres augmentent au ralenti, permettrai de réduire les émissions CO2.