Uber et taxis, la collaboration impossible ? Tout dépend pour qui...

Le 02.03.2021

Uber et taxis, la collaboration impossible ? tout dépend pour qui...

Depuis le 25 février à Genève, il est possible de faire appel à un réel service de taxi via l’application Uber. En effet, l’entreprise californienne lance Uber Taxi, un service permettant à ses usagers de bénéficier de la technologie Uber associée à l’expertise de réels taxi genevois.

Pour ce faire, un partenariat avec la coopérative Taxi 202 a été conclu, l’une des principales agences de taxi à Genève et active depuis 42 années.

Des avantages pour les chauffeurs de taxi ?

Cette nouvelle option serait, selon l'agence, une opportunité car la centaine de chauffeurs affiliés à Taxi 202 pourront bénéficier du système de réservation Uber et ainsi gagner en visibilité et verront leur clientèle élargie grâce à des courses supplémentaires

Une collaboration qui n'est pas nouvelle

Uber Taxi fait bien sûr l’objet de critiques de la part des concurrents genevois. Cependant, cette collaboration entre les modèles de taxis dits traditionnels et la modernité des plateformes technologiques VTC est de plus en plus fréquente. L’option Uber Taxi est déjà présente dans plusieurs pays comme l’Allemagne, la Grèce, l’Italie et en dehors des nos frontières européennes.  

Quid de la France ?

En France une option de type Uber Taxi serait-elle la solution aux querelles entre les chauffeurs des plateformes VTC et les chauffeurs de taxi traditionnels ?

A l’avenir, verrons-nous d’autres plateformes de VTC et des chauffeurs ou centrales de réservations de taxis tentés par ce genre de collaboration ?

Et le passager dans tout ça ?

Serait-il le seul gagnant de ce nouveau modèle au détriment des chauffeurs, en ayant le choix entre un taxi ou un VTC pour réaliser son trajet ?

Rien n'est moins sûr...